Activités et Work package

Bienvenue sur le site internet dédié au projet “Investissements d’Avenir” GENIUS

08 dé 2016

Accès aux interventions (cliquez sur le titre qui vous intéresse):

Lot de travaux 1 : Gestion du projet

workfr1

peter

Responsable : Peter Rogowsky – INRA RDP


Le management global du projet Genius sera réalisé en collaboration entre l'unité INRA-RDP, la filiale privée INRA-Transfert et l'ensemble des leaders de WP.
Les objectifs de ce lot de travaux sont :

  • Un suivi des résultats et un contrôle de leur excellence scientifique, dans le respect des délais fixés et des ressources dépensées.

  • Un suivi de l'évolution de l'état de l'art dans le domaine correspondant au projet Genius.

  • Une gestion efficace et transparente des ajustements éventuellement nécessaires au projet au cours de la durée du projet (7 ans et 4 mois) et de l'évolution rapide des technologies relatives au projet.

  • Mettre en place un soutien organisationnel efficace et adapté au projet, avec une attention particulière portée aux aspects financiers, logistiques, ainsi qu'aux aspects de coordination et d'échange d'informations.

  • Maintenir le bon respect des règles et des procédures fixées par l'ANR pour effectuer un reporting annuel efficace.

  • Assurer une valorisation/exploitation/diffusion efficace des résultats en collaboration avec l'ensemble des partenaires du projet et avec le Comité de Revue de la Propriété Intellectuelle (CRPI).

 

Lot de travaux 2 : Insertion ciblée de gènes dans le génome (méganucléases/TALENs)

 

workfr2

wyatt

Responsable : Wyatt Paul – Biogemma

Les objectifs de ce lot de travaux sont la mise en œuvre efficace des méthodes d'insertion ciblée de gènes au sein de génomes végétaux en utilisant des nucléases spécifiques (méganucléases ou TALENs). Le cœur du travail à réaliser est la création de transgènes dits "landing pads", de sites dans lesquels les transgènes pourront s'insérer de façon stable avec une expression fiable et des taux de recombinaison prévisibles. Les "landing pads" seront mis en place dans les cultures de blé, de maïs, de riz, de tomate, de pomme de terre, de colza, dans les espèces horticoles de peupliers et de pommier ainsi que dans l'espèce modèle Brachypodium distachyon. L'utilisation de ces "landing pads" pour contrôler le transfert de gènes vers les espèces sauvages sera également testée.

 

Lot de travaux 3 : Modification et remplacement de gènes

 

workfr3

fabien

Responsable : Fabien Nogué – INRA IJPB


Les objectifs de ce lot de travail sont la mise en place de méthodes efficaces pour la régulation ou la modification ciblée de gènes végétaux ainsi que l'utilisation de ces techniques pour générer de nouveaux caractères dans des espèces d'importance agronomique et économique.

La première partie de ce lot de travaux consiste à mettre en place des systèmes de microARN artificiels (miARN artificiels) pour l'inactivation de gènes dans des espèces majeures cultivées. L'utilisation des miARN artificiels représente une nouvelle stratégie pour l'extinction de gènes endogènes. Leur action imite celle des miARN endogènes, décrits comme des régulateurs importants de l'expression génique chez les Eucaryotes, au cours des dernières années.

La seconde partie de ce lot de travaux consistera à mettre en œuvre des méthodes efficaces pour la modification ciblée des génomes de plantes. Cette approche utilise les nucléases (méganucléases ou TALENs) qui sont des enzymes modifiées pour spécifiquement reconnaître et couper des séquences d'ADN au sein du génome végétal. En fonction de l'absence ou de la présence d'une matrice d'ADN homologue, les nucléases peuvent être utilisées pour la désactivation ou le remplacement d'un gène. Dans le projet Genius, ces techniques seront utilisées pour la désactivation ou la modification précise de gènes avec une valeur agronomique potentielle élevée.

Enfin, afin de permettre leur utilisation de manière routinière, nous optimiserons les stratégies d'adressage et de présentation de ces nucléases à la cellule végétale dans des espèces modèles. Dans les études de cas, les différents types de modifications de gènes seront appliqués aux cultures commerciales pour l'amélioration des caractères comme la résistance virale des tomates, la résistance aux nématodes chez la pomme de terre, la résistance aux parasites chez le colza, l'architecture florale chez la rose, la production de gamètes diploïdes chez le maïs, le rendement chez le maïs et le blé et enfin la tolérance au stress abiotique chez le riz.

 

Lot de travaux 4  : Lignées élites, OGMs sans marqueur et technologie in planta

 

workfr4

elisabeth

Responsable: Elisabeth Chevreau – INRA IRHS

Les informations issues des initiatives de séquençages de génomes entiers représentent l'opportunité unique d'accélérer la compétitivité d'espèces cultivées ou horticoles en créant du matériel végétal innovant. Cependant, des méthodes efficaces de transformation sont toujours nécessaires pour la découverte à "haut débit" de la fonction des gènes dans beaucoup d'espèces. De manière similaire, l'écart entre le potentiel et les applications commerciales de la transgénèse est toujours important pour beaucoup d'espèces. En effet les technologies de transfert de gènes sont souvent restreintes à un faible nombre de génotypes "modèles", avec une efficacité plutôt faible.

Le premier objectif de ce lot de travaux est de développer des méthodes efficaces de transformation génétique de génotypes commerciaux d'espèces cultivées (maïs, pomme de terre) et horticoles (pommier, rosier), afin, par exemple, de mettre en place une technologie sans "gène marqueur" chez le pommier et de démontrer l'utilité de ces techniques par l'introduction de caractères d'intérêt chez la pomme de terre.

Le second objectif est de développer des méthodes de transformation in planta efficaces afin de produire facilement, rapidement et à faible coût des plantes transgéniques. Les méthodes in planta sont potentiellement faciles à maîtriser et applicables à un large spectre de génotypes dans des espèces données. Pour atteindre cet objectif ambitieux nous utiliserons des approches à haut risque sur un nombre limité d'espèces (maïs, riz et peuplier). En cas de succès, ces méthodes permettront une avancée significative dans le domaine du génie génétique.

 

Lot de travaux 5 : Impacts socio-économiques du projet GENIUS en France : Communication, débats philosophiques et études socio-économiques

 

workfr5

pierre

Responsable : Pierre Barret – INRA GDEC

Ce lot de travaux vise à ancrer le projet GENIUS dans le contexte socio-économique français. Il propose d'assurer en premier lieu la diffusion la plus large possible des objectifs et des résultats du projet en direction de la communauté scientifique, des spécialistes de la communication au sein des institutions et des entreprises impliquées dans l'agriculture et les biotechnologies et également auprès des associations pro et anti-biotechnologies, auprès des journalistes des principaux médias et du grand public. L'information sera diffusée à grande échelle et de façon transparente, l'objectif étant d'établir les conditions nécessaires à un débat constructif et participatif ainsi qu'à regrouper dans un ouvrage les questions soulevées et les réflexions faites lors de ces discussions. Une synthèse des évolutions réglementaires dans le domaine des biotechnologies sera rédigée et mise à jour. Au niveau économique, le projet en lui-même sera l'objet de recherches pour l'analyse des mécanismes du transfert de technologies du secteur public vers les entreprises privées.